Semaine 8 : l’actualité internationale

Entre les manifestations populaires en Algérie, la crise politique qui s’aggrave au Royaume-Uni sur un fond de Brexit et la campagne électorale en Israël, le point sur l’actualité internationale de cette semaine.

Source : RFI

  • Alors que se tiendront le 18 avril prochain les élections présidentielles en Algérie, des dizaines de milliers de jeunes sont descendus dans la rue pour contester la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat. Abdelaziz Bouteflika s’est déclaré candidat à sa propre succession le 10 février par le biais d’un communiqué de presse. Maintenu dans un fauteuil roulant depuis un AVC en 2013, il ne prend quasiment plus la parole et fait aujourd’hui l’objet d’une large contestation en Algérie. Ce large mouvement de contestations n’est pour le moment revendiqué par aucun parti politique et s’étend à l’ensemble de l’Algérie.

Pour en savoir plus : 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/23/en-algerie-une-revolte-inedite-contre-le-cinquieme-mandat-d-abdelaziz-bouteflika_5427301_3212.html

  • Sept parlementaires britanniques ont démissionné du Labour pour dénoncer la ligne de Jeremy Corbyn et son refus de demander l’organisation d’un second référendum sur le Brexit. Par ailleurs, ils ont dénoncé l’incapacité du Labour à faire face à l’antisémitisme d’une partie de ces membres. Ces sept dissidents ont créé un groupe parlementaire indépendant siégeant dans l’opposition aux Commons. Le groupe parlementaire indépendant a été rejoint par trois députées conservatrices qui ont dénoncé l’accord négocié par May et souhaitent également l’organisation d’un second référendum. Avec onze parlementaires, ce groupe devrait aboutir à la création d’un nouveau parti au Royaume-Uni.

Pour en savoir plus :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/02/21/brexit-la-defection-de-trois-deputees-tories-embarrasse-theresa-may-en-pleine-negociation_5426123_3210.html

Source : La Croix

  • La compétition électorale pour les prochaines élections législatives en Israël prend forme. Deux candidats centristes, l’ancien chef d’état-major Benny Gantz et le centriste Yair Lapid ont annoncé une alliance électorale dans le but de faire battre Benyamin Nétanyahou. Leur ligne politique n’est pas radicalement différente de celle de Nétanyahou, ils revendiquent surtout un changement de méthode. À l’extrême-droite, le Foyer juif et le parti Otzma Yehudit ont annoncé une alliance électorale. Cette alliance aurait été encouragée par Benyamin Nétanyahou dont le Likoud est devancé dans les sondages par l’alliance centriste. La campagne va battre son plein jusqu’au scrutin du 9 avril prochain.

Pour en savoir plus :

https://plus.lesoir.be/208230/article/2019-02-21/elections-legislatives-en-israel-pour-vaincre-le-centre-qui-sunit-netanyahou

 

Christophe RICHER

M2 Relations internationales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *