Semaine 11 : l’actualité internationale.

Entre le report du Brexit voté à Londres, les manifestations contre le système politique algérien et les bombardements de Baghouz, dernière poche djihadiste en Syrie, qui ont entraîné des milliers de redditions : le point sur l’actualité de la semaine.

  • Environ 3 000 personnes, dont une grande majorité de djihadistes, se sont rendues mardi 12 mars 2019 aux Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par Washington. En effet, les bombardements ont repris de plus belle contre Baghouz, le dernier réduit de Daesh. En effet, depuis son apogée en 2014, l’État islamique avait perdu d’immenses pans de son territoire. Ces dernières semaines, les bombardements ont été difficiles à mettre en place en raison des nombreux civils présents sur le territoire occupé par les djihadistes.
    Les djihadistes qui se sont rendus sont enfermés dans différentes prisons selon leur nationalité. Certaines de leurs familles sont également envoyées dans des camps fermés.

En savoir plus :

https://www.20minutes.fr/monde/daesh/2471499-20190313-syrie-milliers-redditions-mardi-derniere-poche-resistance-daesh

http://www.lefigaro.fr/international/2019/03/15/01003-20190315ARTFIG00132-huit-ans-apres-son-commencement-le-tragique-bilan-de-la-guerre-en-syrie.php

  • Après deux rejets du projet d’accord de sortie de l’Union Européenne par le Parlement britannique, ce dernier s’est prononcé en faveur d’un report du Brexit, le jeudi 14 mars 2019. La sortie, initialement prévue le 29 mars, n’aura très probablement pas lieu avant la fin du mois de juin. Or, si les élus britanniques rejettent une nouvelle fois l’accord négocié par Theresa May avec les Vingt-Sept, la cheffe du gouvernement sera contrainte de demander un délai plus long encore.
    D’après le traité de l’Union Européenne, la procédure de sortie est limitée à deux ans et ne peut être prolongée qu’à l’unanimité des Vingt-Sept. Reste à voir si Westminster va voter le projet d’accord d’ici le mercredi 20 mars. Theresa May n’a pas encore renoncé et tente toujours de rallier une majorité en faveur de ce projet. Après 46 ans d’une union sans amour, les Britanniques vont-ils sortir par la petite porte ?

En savoir plus :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/15/le-report-du-brexit-vote-a-londres-embarrasse-l-ue_5436436_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/17/brexit-les-travaillistes-menacent-de-deposer-une-motion-de-censure_5437349_3210.html

  • Alors que les manifestations ne cessent de prendre de l’ampleur en Algérie, Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, a annoncé renoncer à sa candidature mais reporter l’élection présidentielle. Il a donc de facto prolongé son mandat.
    Les algériens, notamment les jeunes, continuent de se mobiliser en masse pour rejeter ce report et souhaitent du changement. Ainsi, le régime algérien voit ses possibilités se restreindre de plus en plus face à cette population déterminée et n’a toujours pas réagi.

En savoir plus :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/13/algerie-on-voulait-une-election-sans-bouteflika-on-se-retrouve-avec-bouteflika-sans-election_5435337_3212.html

http://www.rfi.fr/afrique/20190313-algerie-bouteflika-presidentielle-lamamra-lakhdar-brahimi

 

Point focus sur l’Afrique

Alors que le vent populaire souffle sur les régimes politiques africains, Macron s’envole pour une tournée diplomatique dans l’Est de l’Afrique. Incidents, crises économiques et tensions dominent le reste du ciel du continent cette semaine.

Politique

République Démocratique du Congo – Une rencontre trilatérale a réuni, mercredi soir, le Président français et ses homologues kényan, Uhuru Kenyatta et congolais, Félix Tshisekedi. Emmanuel Macron a profité de l’occasion pour insister sur la nécessité pour Tshisekedi de s’émanciper du clan de son prédécesseur, Joseph Kabila. La France semble vouloir avancer avec Kinshasa en dépit du résultat controversé des élections. Pourtant.. le 15 mars, les résultats des élections sénatoriales donnent vainqueur la coalition dirigée par Kabila (FCC – Front commun pour le Congo).

En savoir plus http://www.rfi.fr/afrique/20190314-kenya-rencontre-macron-tshisekedi-rdc-kenyatta-nairobi-ue

  • En Mauritanie, le ministre de la Défense, Mohamed Ould Ghazouani, démissionne et rentre en pré-campagne. Il est présenté comme dauphin du président actuel, Aziz, qui ne peut se représenter pour un troisième mandat.
  • Au Burkina Faso, une nouvelle Constitution sera proposée au Référendum prévoyant une Ve république reposant sur un “régime semi-présidentiel”. La date initiale du 25 mars est suspendue…
  • En Guinée-Bissau, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) remporterait les élections législatives. Si le résultat se confirme, le dirigeant du PAIGC pourrait redevenir Premier ministre, poste auquel il a été destitué en 2015.
  • Au Soudan, les manifestations, initialement économiques, persistent et contestent le régime alors que le parlement soutient Omar el-Béchir dans sa déclaration d’État d’urgence mais le limite à 6 mois.

Economique

Kenya – Emmanuel Macron profite de sa tournée diplomatique dans l’Est de l’Afrique pour renouer des partenariats commerciaux. Le groupe Vinci se voit attribuer un projet autoroutier de 1,6 milliard pour les trois prochaines décennies. Les bénéficiaires sont nombreux Voltalia avec la construction de deux centrales solaires ou encore Matière avec la construction de 210 ponts.

En savoir plus :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/0600897436770-vinci-decroche-un-contrat-a-16-milliard-au-kenya-pour-un-projet-dautoroute-2252304.php

Ethiopie – Le Président réformateur Abiy Ahmed, arrivé au pouvoir en avril 2018, maintient ses projets de libéralisation économique proposant la privatisation de secteurs stratégiques (Télécommunication, aviation, énergie, logistique, etc.). L’hexagone initie les partenariats et propose un prêt de 85 millions d’euros à Addis-Abeba. Parallèlement, le groupe français Bolloré saisi l’occasion pour signer un protocole d’accord pour une co-entreprise avec l’éthiopien CLS Logistics.

En savoir plus : https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/03/13/les-entreprises-francaises-a-l-affut-des-futures-privatisations-en-ethiopie_5435393_3234.html

  • A Djibouti, Macron profite de son passage pour rassurer son homologue Ismail Omar Guelleh, sur l’importance du pays pour l’hexagone et plaide pour des partenariats français plus respectueux que ceux proposés par la Chine.
  • Au Zimbabwe, le Président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, refuse de soutenir financièrement son voisin face à l’inflation et la fuite des capitaux.

Société

Rwanda – Le président Rwandais, Paul Kagamé revient sur le cas d’un ancien ministre, Seth Sendashonga, exilé au Kenya où il est assassiné au lendemain du génocide rwandais. Dénonçant le soutien de Kampala dont il aurait bénéficié pour renverser Kigali, Paul Kagamé accentue la dégradation des relations ougando-rwandaises. A l’approche de de la 25ème commémoration du génocide des Tutsi, Paul Kagamé invite le Président Macron à assister aux commémorations.

En savoir plus : https://www.jeuneafrique.com/748962/politique/rwanda-paul-kagame-revient-sur-lassassinat-de-seth-sendashonga-dans-un-contexte-de-tension-avec-louganda/

  • Au Nigéria, l’effondrement d’un immeuble abritant une école fait au moins 8 morts alors que le sauvetage d’enfants bloqués dans les décombres est toujours en cours.
  • En Ethiopie, le crash d’un Boeing de la compagnie Ethiopian Airlines faisant 157 morts créé un vent de panique sous le ciel international. Les compagnies aériennes de nombreux pays ordonnent l’immobilisation des appareils similaires qu’elles détiennent.

 

Constance Lefebvre et Océane Lemasle

Master 2 – Relations Internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *