Semaine 20 : L’actualité Internationale

Entre les tensions entre les États-Unis et l’Iran, l’interdiction de l’avortement en Alabama et au Missouri, et les divergences assumées au sein du couple franco-allemand, le point sur l’actualité de cette semaine par Elisa Milhe. Accompagné de notre habituel point focus Afrique, réalisé par Océane Lemasle.

 

En bref :
– Un ancien chef de l’ETA interpellé en France
– Theresa May présentera un projet de loi sur le Brexit début juin puis tirera sa révérence
– Victoire inattendue des conservateurs lors des législatives en Australie     
– L’Inde dépénalise l’homosexualité et le Parlement de Taïwan légalise le mariage homosexuel               
– Durcissement de la législation suisse sur les armes

 


Tensions États-Unis-Iran et instabilité dans le Golfe Persique : Mercredi, le département d’Etat américain a ordonné à son personnel diplomatique non essentiel de quitter l’ambassade de Bagdad et le consulat d’Erbil, en Irak, invoquant une menace imminente avec l’Iran voisin. Cet acte illustre l’escalade des tensions entre les États-Unis et l’Iran. S’ajoute à cela une grande pression américaine qui aggrave la situation dans le Golfe persique. En témoignent les attaques de drones qui se sont déroulées mardi 14, contre des installations pétrolières au Yémen, revendiquées par les rebelles houthistes ou encore le tir de roquette en Irak ayant eu lieu ce dimanche 19 mai. 

En savoir plus :
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/15/iran-la-ligne-dure-americaine-aggrave-les-tensions-dans-le-golfe-persique_5462195_3210.html
https://www.lepoint.fr/monde/l-iran-accuse-les-etats-unis-de-provoquer-une-escalade-inacceptable-des-tensions-16-05-2019-2313012_24.php

 

Interdiction de l’avortement en Alabama : Le sénat de l’État de l’Alabama a adopté mardi le projet de loi le plus restrictif du pays sur l’avortement, un texte répressif qui interdit l’avortement même en cas de viol ou d’inceste, avec pour seules exceptions l’urgence vitale pour la mère ou l’« anomalie létale » du fœtus. L’Association de défense des droits civiques (ACLU) a annoncé son intention d’aller en justice pour empêcher l’application de ce texte. Un texte qui fait donc débat, mais semble inspirer d’autres États américains. Ainsi, le Parlement du Missouri a adopté une loi similaire ce vendredi 17 mai.

En savoir plus :                                                                                                                                                                                   https://www.lepoint.fr/monde/l-alabama-vote-une-loi-interdisant-l-avortement-a-une-exception-pres-15-05-2019-2312630_24.php

 

Des divergences assumées entre Macron et Merkel à l’aube des élection européennes : La chancelière allemande a souligné mercredi 15 mai, lors du long entretien qu’elle a accordé à la Süddeutsche Zeitung, ses divergences et désaccords avec le chef d’État français. L’évocation de ces « confrontations » et « différences de mentalité » par Macron et Merkel à seulement dix jours des élections européennes est un nouveau signe que le couple franco-allemand bat de l’aile.

En savoir plus :                                                                                                                                                                            https://www.bfmtv.com/politique/apres-avoir-assume-des-confrontations-macron-et-merkel-sont-ils-au-bord-de-la-rupture-1692939.html                                                                                                                                                                              https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/16/le-couple-franco-allemand-acte-ses-differences-de-mentalite_5462651_3210.html

 

Point actu Afrique

Cette semaine les JI vous proposent un dossier synthèse sur le sujet marquant de la semaine en Afrique ; la menace terroriste au Sahel et l’inquiétude qu’elle suscite au sein de la communauté internationale. 

Politique
Le dossier synthèse des Jeunes Internationales – Le terrorisme au Sahel

Une menace en expansion. Les groupes terroristes se revendiquant affiliés à Al-Qaïda ou Daech se multiplient au Sahel. L’instabilité politico-économique et la marginalisation d’une partie des populations constituent un terrain favorable à la diffusion d’une idéologie radicale qui peut se transformer en actions violentes. À ce titre, le 14 mai, 28 soldats nigériens sont retrouvés morts, ciblés par des terroristes armés.

Le G5 Sahel, dépassé. Suite à la violente dégradation sécuritaire au Sahel, le G5 Sahel a sollicité la création d’une coalition internationale au Conseil de sécurité des Nations-unies (CSNU). Dépassée par l’expansion rapide de la menace terroriste, la force conjointe évoque les derniers événements – la prise d’otages des Français, les assassinats ciblés – pour convaincre une communauté internationale qui peine à prendre position dans la crise libyenne, catalyseur du développement des groupes terroristes et criminels dans la région. Alors que Washington se désiste d’une opération multilatérale et promeut son habituel interventionnisme bilatéral, Moscou accepte un financement de la force G5 Sahel… depuis le budget ordinaire de l’ONU.

La France premier rempart dans la région. L’opération française Barkhane déploie 4 500 militaires au Sahel et vise également la lutte contre les groupes terroristes armées. Si sa principale difficulté est la gestion des engins explosifs improvisés (IED), les militaires ont fait face à un dispositif de déclenchement inédit en début d’année, celui des cadavres piégés. La France est particulièrement visé et dénombré 18 morts depuis son lancement en 2014.

Les éclaircissements des JI – Le G5 Sahel réunissant le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad est une force conjointe antijihadiste lancée officiellement créée en 2014. Si elle est bien présente sur le terrain, elle souffre d’une mauvaise capacité opérationnelle selon Le Monde. 5 000 militaires

En savoir plus

 

Libye – Le maréchal Haftar, à l’origine de l’offensive militaire débutée le mois dernier plongeant le pays dans une nouvelle guerre civile est de passage sur Paris. En effet, après une visite à Giuseppe Conte, il rencontre le président Macron qui tente d’initier une résolution diplomatique à l’actuelle crise libyenne.

En savoir plus https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/16/libye-haftar-recu-par-macron-la-semaine-prochaine_5463034_3210.html

Soudan – Alors que le Conseil militaire de transition et la représentation civile (FDFC) s’accordent sur une période transitoire de trois ans, les manifestations s’intensifient dans la nuit du 14 mai. Les forces de sécurités tirent dans la foule entraînant la mort de six personnes (un officier et cinq civils). Ce dimanche soir, une reprise des négociations est annoncée…

Les éclaircissements des JI – Les forces soupçonnées d’être à l’origine de ces violences seraient les Forces de soutien rapide (RSF) du général Hemetti, connues et redoutées pour être composées des tristement connues milices Janjawids.

En savoir plus https://www.courrierinternational.com/depeche/soudan-reprise-attendue-des-negociations-sur-la-composition-de-linstance-de-transition.afp.com.20190519.doc.1gn51y.xml

Mais aussi…

  • En Algérie, les nombreux membres de l’ancien entourage de Bouteflika, récemment arrêtés, défilent devant le tribunal d’Alger sous motif de corruption.
Économie & Société

Gabon – Le gouvernement de Libreville suspend des hauts cadres de la fonction publique suite à la disparition de conteneurs chargés de bois rare, le kézavingo – son exploitation représente 60% du PIB (hors hydrocarbures) pour le pays. Sont suspendus notamment les directeurs des cabinets ministériels des eaux et forêts et de l’économie. Par ailleurs la justice soupçonne un entrepreneur chinois d’orchestrer le trafic.

En savoir plus https://www.jeuneafrique.com/776702/politique/gabon-lenquete-sur-le-trafic-de-kezavingo-se-poursuit-apres-la-suspension-de-hauts-cadres-de-ladministration/

Zimbabwe – Les autorités de Harare auraient vendus 90 éléphants sur ces dernières années à Pékin et Dubaï dans le but de limiter leur surpopulation sur le territoire. Le gouvernement rappelle qu’il peut accueillir 50 000 pachydermes alors que 84 000 y seraient présents actuellement compliquant significativement la gestion des ressources du pays. Ces ventes s’ajoutent à la volonté des quatre pays d’Afrique australe d’alléger l’interdiction du commerce d’ivoire dans la région (cf actualité de la semaine dernière).

En savoir plus https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/16/menace-de-surpopulation-le-zimbabwe-vend-des-elephants_5462766_3212.html

Mais aussi…

  • En Côte d’Ivoire, des affrontements intercommunautaires entre Diouala et Baoulé fait 9 morts et 24 blessés. Le couvre-feu instauré ne peut que retarder les tensions au sein d’une population historiquement divisée.
  • En Égypte, un car transportant 25 touristes est visé par une explosion. À ce stade, 17 blessés sont évoqués.
  • En République Démocratique du Congo, l’épidémie d’Ebola atteint les 1 100 morts. La crise sanitaire est accélérée par la présence de groupes armés. Cette épidémie est la deuxième plus grave du continent après celle de 2014 avec 11 000 morts en Afrique de l’Ouest.

 

 

 

Océane Lemasle et Elisa Milhe – Master II Relations Internationales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *