Semaine 22 : l’actualité internationale

Cette semaine alors que l’Europe est tournée vers l’analyse des résultats des élections et leurs conséquences, les tensions s’élèvent au Moyen-Orient et entre les géants chinois et américain…

 

  • Nouvelle escalade de Trump dans les relations commerciales avec Mexico et Pékin

Le Président américain, Donald Trump, annonce vendredi une nouvelle vague de taxation à l’encontre de son voisin mexicain – en dépit de l’accord conclu en automne, et de son concurrent chinois. Avec ces 200 milliards de nouveaux droits de douane et les sanctions contre Huawei, Washington envoie un message d’agressivité et d’instabilité à l’ensemble de la communauté internationale inquiétant l’Union européenne et le Japon. Malgré cette escalade des tensions diplomatiques, l’homme d’affaires qu’est le Président Trump reste convaincu du bien-fondé de sa politique.

En savoir plus https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/chine-mexique-trump-monte-dun-cran-dans-ses-guerres-commerciales-1025777

  • Des terroristes jihadistes français condamnés à mort par la justice irakienne à l’origine d’une polémique sur le respect des Droits de l’homme

Neuf français ont été, cette semaine, condamnés à la peine capitale par Bagdad pour leur appartenance à Daech. La tenue de procès sommaires et expéditifs largement contestés par les ONG (Human Rights Watch) déstabilise Paris, officiellement opposée à la peine de mort. Si les condamnés ont 30 jours pour faire appel et bénéficier de la protection consulaire et si Paris annonce vouloir intervenir afin de transformer la sentence en prison à perpétuer, Paris n’a pas exigé le rapatriement de ses ressortissants pour les juger sur son territoire.

En savoir plus https://www.courrierinternational.com/article/moyen-orient-nouveaux-francais-condamnes-mort-en-irak-la-france-face-un-paradoxe

  • Tirs de missile israéliens en réponse aux roquettes syriennes

Le premier ministre Nétanyahou revendique la réponse armée contre les positions de l’armée syrienne qui serait à l’origine de roquettes en provenance de Syrie et à destination du Plateau du Golan, occupé par Israël. Les missiles israéliens auraient fait dix morts selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). –  Depuis le début du conflit syrien, Israël a mené différentes attaques contre Bachar el-Assad et ses alliés ; l’Iran et le Hezbollah.

En savoir plus http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190602-israel-syrie-iran-hezbollah-attaque-frappes-missiles-damas

Mais aussi…

  • Pékin revient sur le massacre de Tiananmen (juin 1989) le décrivant comme une “décision correcte” alors que le sujet est absent de la toile chinoise.
  • Téhéran rejette tout processus de dialogue avec Washington ; alors que le gouvernement Trump annonce être ouvert à la discussion, l’Iran dénonce les sanctions économiques qui lui sont imposées.

 

Le focus Afrique

Les troubles politiques persistent sur le continent africain (Algérie, Madagascar, Soudan) alors que l’heure est à la discussion pour la France en Afrique…

Politique

Algérie – Les protestations populaires contre la tenue des élections présidentielles du 4 juillet ont été entendues par le Conseil constitutionnel qui annonce leurs annulations. En effet, les conditions de présentation des candidatures n’ont permis qu’à deux candidats de se présenter ; deux candidatures rejetés par le Conseil.

Les éclaircissements des JI – Si les manifestations se concentraient sur l’annulation des élections, elles appelaient initialement au changement de régime politique ; elles pourraient donc persister dans les semaines à venir.

En savoir plus https://www.courrierinternational.com/article/elections-algerie-la-presidentielle-du-4-juillet-naura-pas-lieu

Soudan – Si les manifestations ayant poussé à la destitution de l’ancien Président Béchir clamaient un pouvoir aux civils, de nouveaux slogans émergent : “le pouvoir à l’islam”. La transition politique soudanaise peine à émerger ouvrant la porte au développement de trafics, de l’insécurité et d’un islamisme politique. Par ailleurs, le Conseil militaire de Transition de Khartoum a fermé le bureau de l’entreprise qatari ; Al-Jazira.

Les éclaircissements des JI – Le Soudan était historiquement gouverné par des islamistes au sein d’une population quasi exclusivement musulmane (sunnite) depuis l’indépendance du Sud chrétien. Le régime politique soudanais était donc, depuis 1989, dominé par le National Congress Party (NCP) émanant du parti de Tourabi, proche des Frères Musulmans. Si les populations issues de milieux ruraux, dans un pays majoritairement urbain peuvent avoir un discours plus radical, les nouvelles générations se détachent de la volonté d’instaurer un régime islamique.

En savoir plus https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/01/askariya-islamiya-menace-sur-le-mouvement-democratique-au-soudan_5470153_3212.html

Mais aussi …

  • En Afrique du Sud, le Président Ramaphosa a présenté un nouveau gouvernement composé de 28 ministres (contre 36 précédemment). Paritaire, cette nouvelle composition gouvernementale est inédite.
  • A Madagascar, alors que le comptage des scrutins est encore en cours, le président actuel Rajoelina, assure que son parti est en tête. Si les résultats provisoires seront annoncés le 15 juin, l’opposition politique dénonce déjà des irrégularités dans les scrutins.

 

Economie et Société

France/Madagascar – Le Président Macron et son homologue malgache, Rajoelina, ont repris les discussions inhérentes aux îles éparses. Ces cinq îles françaises, proches de Madagascar, probablement riches en hydrocarbures, alimentent les contentieux entre Paris et Antananarivo depuis 1973. Si Madagascar les revendique officiellement, la France y maintient une présence militaire permanente pour y garantir sa domination.

Les éclaircissements des JI – Les îles éparses se composent d’un archipel de cinq territoires (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin) au large de Madagascar. Revendiquées par les Comores, Madagascar et Maurice, elles sont administrées par la France depuis la veille de l’indépendance malgache.

En savoir plus https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/29/madagascar-emmanuel-macron-promet-de-regler-le-differend-sur-les-iles-eparses-d-ici-a-2020_5469293_3212.html

Mais aussi…

  • En Algérie, l’enterrement du militant Kamel Eddine Fekhar mort en détention réunit des milliers de personnes ce samedi alors que les contestations concernant les conditions de son arrestation et de sa détention se multiplient.
  • En République Démocratique du Congo, la dépouille du père du Président Tshisekedi, Etienne Tshisekedi rentre à Kinshasa plus de deux ans après sa mort (février 2017). Accueilli comme un héros, à l’initiative de son fils Félix Tshisekedi, il reposera dans un mausolée au budget colossal (2,5 millions de dollars).
  • Toujours en République Démocratique du Congo, la présence du groupe Total suscite des réactions. Si les actions des ONG ont permis de contenir le développement du géant pétrolier français dans la zone jusqu’alors, les décisions politiques initiées sous Kabila risquent de bouleverser l’équilibre environnemental local.

 

Océane LEMASLE

Master II Relations Internationales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *